• Lady Marshmallow •

Version n°7 : ft. Mary-Kate Olsen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La crise gouvernementale (Belgique)

Aller en bas 
AuteurMessage
Saturday
Modératrice * Ne lutte pas contre le pouvoir xD
Modératrice * Ne lutte pas contre le pouvoir xD
avatar

Messages : 1703
Âge : 26
Localisation : Belgica
Centres d'intérêt : InternetJunkie

• Profil Express •
Playlist:
Humeur: Fatiguée
The Nawak Box:

MessageSujet: La crise gouvernementale (Belgique)   Sam 24 Avr - 12:06

Coucou les filles. Alors, je ne sais pas si vous êtes au courant, mais le gouvernement belge a, une fois de plus, posté sa démission auprès du Roi. Quelles sont vos impressions ? Alexander De Croo avait raison de sortir ou il fait tout foiré ? Que pensez-vous également de la scission de BHV ? A votre avis, est-ce que toutes ces négociations sont bien utiles ?

Un sujet assez sérieux, pour une fois. On parle politique. Pour celles qui ne savent pas ce qu'est BHV (Bruxelles - Halle - Vilvorde), c'est un arrondissement autour de Bruxelles (bilingue Néerlandais/Français) qui est sur le territoire flamand (unilingue Néerlandais) mais où la population est majoritairement francophone. Pour le moment, les habitants de ces "communes à facilité" peuvent voter pour néerlandophones ou francophones, ou encore se faire juger la langue de leur choix. Le désir de nos politiciens flamands est de "récupérer" ce territoire (Halle Vilvorde, donc) et "d'interdire", d'une certaine façon, les francophones. Pour cela, ils ont par exemple interdit à un francophone d'acheter une maison sur le territoire flamand si celui-ci ne parlait pas le néerlandais.

En gros, les néerlandophones veulent leur petit territoire à eux et, d'une certaine manière, que la Belgique se scindent distinctement en trois parties : la Wallonie, Bruxelles Capitale et la Flandre.

Pour l'instant, les politiciens néerlandophones ont quitté le gouvernement (ce qui a poussé le premier ministre Yves Leterme a rendre la démission du Gouvernement Leterme, par obligation) et rejettent la faute sur les politiciens francophones qui, selon eux, ne font pas d'effort pour tomber d'accord. Sauf que, et c'est légitime à mon sens, les francophones n'ont pas envie de devoir rester strictement en Wallonie ou à Bruxelles. On est censé représenter un pays qui clame "L'union fait la force". Bref, c'est raté.

J'ai essayé d'expliquer comme j'ai pu la situation pour que les non-Belges puissent également réagir et donner leur avis.

En attendant, les habitants de la Belgique continuent à vouloir une Belgique unie, à l'instar de nos représentants. Je pense que ça conduira inexorablement à une coupure, que ce soit officiel (avec un rattachement à la France et à la Hollande, mais alors, que faire de Bruxelles ?) ou pas.

Bref, qu'en pensez-vous ?

_________________
    Saturday;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupiote
Comment ça tu m'connais pas ?!
Comment ça tu m'connais pas ?!
avatar

Messages : 995
Âge : 24
Localisation : Belgique
Centres d'intérêt : Chanter la Brabançonne en slovaque.

• Profil Express •
Playlist: Dugenou - Th. Fersen
Humeur: Positive
The Nawak Box:

MessageSujet: Re: La crise gouvernementale (Belgique)   Sam 24 Avr - 20:28

Lorsqu'il y a peu, Jean-Luc Dehaene avait démissionné de son poste de médiateur, je m'étais sincèrement demandé si les politiciens belges étaient ou non des gosses de trois ans.
Je m'explique : la mission de Jean-Luc Dehaene était de formuler une proposition afin d'ouvrir le débat sur BHV. En un sens, il a rempli cette mission, puisqu'après avoir écouté les différents partis, il a effectivement rédigé des propositions de loi. Il a essayé de combiner des avis diamétralement opposés, il a dit gris quand l'un disait noir et l'autre blanc, ce qui doit probablement être une bonne solution. Mais ça n'a rien changé, les deux parties sont restées sur leur position.

Autrement dit, personne ne veut faire de concession. Vous voulez la scission de BHV ? Pourquoi pas, mais on rattache les communes à facilité à Bruxelles, ce qui ôterait de plus les problèmes genre circulaire Peeters et je ne sais pas quoi d'autre. (Exemple de concession, je ne suis pas politicienne)

Après BHV, c'est quoi ? Un bout de territoire, qui, fondamentalement, ne change pas grand chose à la choucroute. Sauf que c'est excessivement symbolique, c'est un peu une "victoire" des Flamands en quelque sorte, si on scinde BHV. Personnellement, je trouve ça ridicule. Je suis en quelque sorte wallonne (et manque donc probablement d'objectivité -même si en Wallonie on me dit que je suis bruxelloise, et à Bruxelles que je suis wallonne ahem), mais y'a qu'en Wallonie et en Flandre qu'on fait de ce truc un immense problème. Je crois qu'à Bruxelles on s'en fout un peu, à Bruxelles tu te fais pas tuer si tu parles français ou flamand.

Cette situation m'énerve un peu. Je suis belge, et à ce titre, je me sens dans mon pays à Ostende, à Huy et à Bruxelles. Alors merde quoi. Oui, tu sais toujours quand tu rentres en Flandre, ça devient propre, strict et moche et t'as plus de chances d'avoir une amende qu'en Wallonie. Oui, y'a des différences. Après dire que la Flandre c'est mieux ou c'est pire, non ! T'es en Belgique, t'as trois langues nationales, tu parles celle que tu veux dans le territoire, tu parles même turc, espagnol, indonésien, tout ce que tu veux si ça te chante, c'est un droit. Tu te fais juger dans une des trois langues, c'est un droit aussi me semble-t-il. Alors mince, qu'on arrête de se crêper le chignon (et l'économie fluctue aussi. c'est pas parce que t'es au top maintenant que t'y seras encore demain), qu'on soit un PAYS et non trois régions, et que les politiciens arrêtent de faire de la politique, mais qu'ils usent plutôt de bon sens plutôt que de beaux mots, et ça ira peut-être déjà moins mal.

(Réunification Flandre - Pays-Bas, je n'y crois pas. Pas plus que Wallonie - France. Puis il faut comprendre que Bruxelles est la capitale de l'Europe, c'est pas non plus de la gnognotte, et aucune des régions ne sait survivre réellement sans la capitale je pense)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rocket-to-the-moon.tumblr.com
Saturday
Modératrice * Ne lutte pas contre le pouvoir xD
Modératrice * Ne lutte pas contre le pouvoir xD
avatar

Messages : 1703
Âge : 26
Localisation : Belgica
Centres d'intérêt : InternetJunkie

• Profil Express •
Playlist:
Humeur: Fatiguée
The Nawak Box:

MessageSujet: Re: La crise gouvernementale (Belgique)   Lun 26 Avr - 17:06

Pour les françaises, voici un article paru dans le journal Libération qui vous éclairera un peu sur la situation. :))

Spoiler:
 

_________________
    Saturday;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumos*
Modératrice * Ne lutte pas contre le pouvoir xD
Modératrice * Ne lutte pas contre le pouvoir xD
avatar

Messages : 1984
Âge : 25
Localisation : Bruxelles
Centres d'intérêt : Emilie Simon, Adam Green, Amélie Poulain et les cuberdons qui jouent du ukulélé.

• Profil Express •
Playlist: Black Lips - Bad Kids
Humeur: Déjantée
The Nawak Box:

MessageSujet: Re: La crise gouvernementale (Belgique)   Sam 1 Mai - 15:25

Je suis tout à fait d'accord, c'est purement symbolique. Ce qui rend la situation difficile à réfler, c'est que le problème est né il y a longtemps et s'est petit à petit ancré dans les esprits jusqu'à ce que ça explose.
Les francophones ont choisi pendant des dizaines d'années de ne rien voir. Ils ont laissé l'enseignement des langues se dégrader et surtout les jeunes se démotiver face à l'apprentissage du néerlandais. Ils ont laissé les gens se persuader les uns les autres que c'était un apprentissage vain et/ou inutile. A côté de cela, beaucoup sont partis s'installer dans les communes à facilité. Ils se sont satisfaits de l'abondance de francophones dans celles-ci, en ont profité et fait comme s'ils ne remarquaient pas que pour les flamands, le statut particulier des communes à facilité était temporaire.
Et un jour bien sûr, les flamands en ont eu marre et ça a explosé. Au lieu de régler les choses, on a remis le dossier BHV à plus tard, et on l'a docilement ignoré tant qu'il était au frigo. résultat : des ultimatums et toujours pas de solution, des positions encore plus marquées.


Pour ce qui est de la séparation de la Belgique, il faudrait de toute façon un certain temps pour que cela se fasse. Vu l'ampleur de la chose, ça devrait être voté conformément au dizaines de lois qui protègent le pays. De plus la question épineuse de Bruxelles ne se règlerait sûrement pas facilement. Et l'idée de rattacher la Wallonie à la France me fait rire.

_________________
Dans mon nuage de fumée
J’arrive plus trop à m'situer
Dans mon nuage, enfumée
J’y perds, je perds toutes mes clés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rosehybridedethe.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La crise gouvernementale (Belgique)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La crise gouvernementale (Belgique)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Site-boutique de trucs bio en Belgique ?
» Excursions en famille en Belgique
» Pensées rationnelles pour surmonter nos peurs lors d'une crise de panique
» Crise la nuit
» BELGIQUE – Un train roule à l'énergie solaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Lady Marshmallow • :: Bavardages Intempéstifs* :: . Bouillon de Culture :: Actualité-
Sauter vers: