• Lady Marshmallow •

Version n°7 : ft. Mary-Kate Olsen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le LSD bientôt remboursé par la Sécu ? (Courrier internat' )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thepreppyshopaholic
Sois sympa, j'suis nouvelle ! ^ç^
Sois sympa, j'suis nouvelle ! ^ç^
avatar

Messages : 6
Âge : 21
Localisation : WONDERLAND
Centres d'intérêt : Mode , The vampire diaries , GG , Graphisme , Les macarons ... *

• Profil Express •
Playlist: Secret -The pierces .
Humeur: Mélancolique
The Nawak Box:

MessageSujet: Le LSD bientôt remboursé par la Sécu ? (Courrier internat' )   Dim 5 Déc - 18:46

Je me contente de copier cet article que je trouve vraiment intéressant :)


Pendant presque quarante ans, la recherche classique a répugné à étudier les utilisations thérapeutiques de substances dont la consommation à usage récréatif est interdite par la loi. Mais la meilleure compréhension de leur fonctionnement chez l’animal et les progrès des techniques d’imagerie cérébrale ont déclenché une nouvelle vague de travaux, et certains essais cliniques avec la MDMA (ecstasy), le LSD et d’autres psychotropes commencent à donner des résultats positifs.

Le LSD, qui a été mis au point dans les années 1940, a été classé dans les années 1970 comme substance dangereuse sans intérêt thérapeutique et inscrit au tableau A de la pharmacopée. Ce qui, pour Amanda Feilding, directrice de la Beckley Foundation, une association caritative d’Oxford qui encourage la recherche sur la conscience et les niveaux de conscience, peut être considéré comme une erreur “née de l’ignorance et du tabou”.

Utiles dans les psychothérapies

Malgré tous ces obstacles, un certain nombre d’essais sont en cours aux Etats-Unis et en Suisse pour voir si le LSD et la psilocybine (la substance psychotrope contenue dans les champignons hallucinogènes) pourraient servir à traiter l’anxiété et la dépression chez les personnes atteintes d’un cancer en phase terminale.

Mme Fielding travaille également avec David Nutt, un scientifique de l’Imperial College, de Londres, à la première étude britannique sur des drogues psychédéliques réalisée depuis quarante ans. L’un de leurs objectifs est de déterminer si la psilocybine peut aider à faire resurgir les souvenirs enfouis, ce qui, selon eux, pourrait être utile dans les psychothérapies après un traumatisme.

Parallèlement, dans une autre étude réalisée à l’université Johns Hopkins de Baltimore (Etats-Unis) et financée par la Beckley Foundation, Roland Griffiths et ses collègues ont observé des résultats positifs lorsque la psilocybine est utilisée dans le cadre de psychothérapies traitant la dépendance au tabac. En Allemagne, à la faculté de médecine de Hanovre, une équipe dirigée par Matthias Karst travaille sur l’utilisation d’un dérivé non psychotrope du LSD, le BOL, dans le traitement de l’algie vasculaire de la face.

De nombreuses drogues pourraient donc avoir un usage médical, mais leurs effets psychotropes ne limitent-ils pas leur utilisation ? Pas pour Mme Fielding. Selon elle, le LSD, la psilocybine et la MDMA ne créent pas de dépendance et ne sont pas dangereux lorsque le dosage est bien contrôlé. D’autres ne sont pas de cet avis. “Les risques psychiatriques de ces substances sont bien connus”, déclare Ken Checinski, spécialiste de la toxicomanie à l’université St. George de Londres. “Il y a une fenêtre thérapeutique étroite entre les bienfaits potentiels et des effets nocifs importants.”

Ce problème n’est pas limité aux psychotropes. “On utilise en médecine beaucoup de choses qui peuvent être détournées et très dangereuses à fortes doses”, explique Michael Mithoefer, psychiatre à Mount Pleasant, en Californie. Pour Amanda Fielding, les gouvernements doivent voir plus loin que le stigmate de l’inscription au tableau A et subventionner des recherches médicales qui pourraient être “très précieuses”.

Il existe déjà des organisations qui financent ce type de travaux, dont la Beckley Foundation au Royaume-Uni et la Multidisciplinary Association for Psychedelic Studies aux Etats-Unis. Mais leurs moyens sont limités. “Plus les recherches progresseront, plus elles prendront de l’ampleur et coûteront cher, commente Mithoefer. Des subventions de l’Etat seraient donc bienvenues.” Sa dernière étude porte sur l’utilisation de la MDMA dans le traitement des états de stress post-traumatique (SPT). Comme l’ecstasy atténue le sentiment de peur, il s’est dit qu’elle pourrait aider les gens à suivre une thérapie “sans être submergés par l’anxiété lorsqu’ils évoquent une expérience traumatisante”. Dix de ses douze cobayes ont vu une telle amélioration de leurs symptômes qu’ils ne correspondaient plus à la définition médicale du SPT.

Des débuts prometteurs

Mais les subventions gouvernementales risquent de se faire attendre. Il est en effet difficile de mettre au point un essai en double aveugle efficace lorsque les effets secondaires d’un produit sont aussi bien connus, explique Dickinson. Dans l’étude de Mithoefer, par exemple, tous les patients sauf un ont deviné sans se tromper s’ils avaient reçu un placebo ou de l’ecstasy. “Il y a beaucoup à apprendre et nous n’en sommes qu’au commencement, insiste Mithoefer, mais il est important que la recherche progresse pour déterminer si les ‘drogues’ psychotropes peuvent être des outils thérapeutiques sûrs et efficaces.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le LSD bientôt remboursé par la Sécu ? (Courrier internat' )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Andréanne A. "Je veux présenter un premier disque au public bientôt"
» bientôt dans les salles : "Guillaume, la genèse du Conquérant"
» Les 100% remboursés
» Achetez un sac Friski*es le 20 ou 21 mars et il sera 100% remboursé
» Les animaux ne sont plus considérés comme des biens meublés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Lady Marshmallow • :: Bavardages Intempéstifs* :: . Bouillon de Culture :: Actualité-
Sauter vers: