• Lady Marshmallow •

Version n°7 : ft. Mary-Kate Olsen
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Je te donne la plume, pour que tu écrives.

Aller en bas 
AuteurMessage
Loupiote
Comment ça tu m'connais pas ?!
Comment ça tu m'connais pas ?!
Loupiote

Messages : 995
Âge : 26
Localisation : Belgique
Centres d'intérêt : Chanter la Brabançonne en slovaque.

• Profil Express •
Playlist: Dugenou - Th. Fersen
Humeur: Positive
The Nawak Box:

Je te donne la plume, pour que tu écrives. Empty
MessageSujet: Je te donne la plume, pour que tu écrives.   Je te donne la plume, pour que tu écrives. Icon_minitimeLun 26 Mai - 19:40

Citation :
J'ai une légère tendance à écrire beaucoup. Beaucoup de bêtises surtout. Ce qui me passe par la tête, ce que j'ai envie de commenter. Probablement beaucoup trop de virgules, et un texte beaucoup trop lourd.


Et si, tout simplement, on s’arrêtait pour regarder le train qui passe ?

On y verrait les graffitis aux couleurs chimiques, trace de l’humeur des jeunes voyous comme on les aime tant. D’ailleurs, on verrait probablement beaucoup de choses chimiques. De la tôle chimique, des roues chimiques, des sentiments chimiques. Il paraît que la chimie est à la base de toutes les choses. Ma prof de chimie et moi, on ne sera jamais d’accord là-dessus.
Difficile d’imaginer un cochon chimique. Une côtelette chimique, peut-être, mais alors ça ne s’appelle plus une côtelette. Mais un cochon, jamais. Monsieur j’ai-une-queue-en-tire-bouchon est authentique.
C’est beau l’authenticité. C’est d’autant plus beau que l’authenticité a une légère tendance à se faire la malle ces derniers temps. Le prix du baril de pétrole brut monte, et le présentateur du journal télévisé ne manque jamais de nous le faire remarquer, dans un grand bruissement de pages qu’on tourne, avant de passer au dernier décret de Madame Arena. Mais jamais le présentateur ne m’a présenté, avec autant de conviction que les entrées en bourse, la chute inouïe de l’authenticité. Pourtant, elle pourrait faire la une des journaux à scandales.

Elle a peut-être même atteint son niveau le plus bas depuis trente ans.

Au supermarché du Cœur, les étiquettes et titres en couleurs vives m’assaillent. «Sincérité à 100 % ! Amour en promotion ! 30 % de remise sur le respect ce mois-ci dans votre supermarché ! ». La mention « Satisfait ou remboursé » n’apparaît plus nulle part. Comment peut-on oser vouloir se faire rembourser de si bons produits ? La satisfaction du client, dans cette grande entreprise de papier glacé et d’emballages plastique, n’est plus.
Je préfère aller chez mon épicier. Celui qui vend tout 30 % plus cher, qui vous le sert dans du papier journal et vous offre un sourire gratuit. Chez qui tout est authentique. Mon épicier n’a pas besoin d’afficher des annonces pour vendre.

Les épiciers, menacés par une coalition des supermarchés en plastique, sont en voie de disparation. Malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
http://rocket-to-the-moon.tumblr.com
Invité
Invité
avatar


Je te donne la plume, pour que tu écrives. Empty
MessageSujet: Re: Je te donne la plume, pour que tu écrives.   Je te donne la plume, pour que tu écrives. Icon_minitimeLun 26 Mai - 21:50

Loupiote a écrit:
Les épiciers, menacés par une coalition des supermarchés en plastique, sont en voie de disparation. Malheureusement.

C'est tellement vrai . Je préfère acheter du vrai beurre plutôt que celui qui coûte 3 euros moins cher avec -50 % de matière grasse .
Bref' touchant et tellement vrai <3" . Tu me ferais une autre petite suite authentique ?
Revenir en haut Aller en bas
Loupiote
Comment ça tu m'connais pas ?!
Comment ça tu m'connais pas ?!
Loupiote

Messages : 995
Âge : 26
Localisation : Belgique
Centres d'intérêt : Chanter la Brabançonne en slovaque.

• Profil Express •
Playlist: Dugenou - Th. Fersen
Humeur: Positive
The Nawak Box:

Je te donne la plume, pour que tu écrives. Empty
MessageSujet: Re: Je te donne la plume, pour que tu écrives.   Je te donne la plume, pour que tu écrives. Icon_minitimeVen 30 Mai - 18:13

Si j'ai une super idée de suite, why not ? =)

Merci Amélie.
Revenir en haut Aller en bas
http://rocket-to-the-moon.tumblr.com
Inc'
Moi, une tête connue ?
Moi, une tête connue ?
Inc'

Messages : 472
Âge : 25
Localisation : Sur la route de Madison ='D
Centres d'intérêt : Regarder des film en mageant du chocolat, lire des livres en mangeant du caramel...

• Profil Express •
Playlist: 3T : Alright .
Humeur: Rêveuse
The Nawak Box:

Je te donne la plume, pour que tu écrives. Empty
MessageSujet: Re: Je te donne la plume, pour que tu écrives.   Je te donne la plume, pour que tu écrives. Icon_minitimeVen 30 Mai - 20:14

Sympathique texte, vérité implaccable mais superbement distillée .
J'aime beaucoup . =)
Revenir en haut Aller en bas
Jaaay__*
Je fait comme chez moi !
Je fait comme chez moi !
Jaaay__*

Messages : 1354
Âge : 27
Localisation : Swiss
Centres d'intérêt : Les mecs, faire la fête, le cinéma, la lecture, bref, j'aime la vie =)

• Profil Express •
Playlist: Wherever you will go - The Calling
Humeur: Besoin de réconfort
The Nawak Box:

Je te donne la plume, pour que tu écrives. Empty
MessageSujet: Re: Je te donne la plume, pour que tu écrives.   Je te donne la plume, pour que tu écrives. Icon_minitimeMar 3 Juin - 22:24

J'aime beaucoup la façon dont tu écris <3
Revenir en haut Aller en bas
http://east-palmbeach.forumactif.org
Loupiote
Comment ça tu m'connais pas ?!
Comment ça tu m'connais pas ?!
Loupiote

Messages : 995
Âge : 26
Localisation : Belgique
Centres d'intérêt : Chanter la Brabançonne en slovaque.

• Profil Express •
Playlist: Dugenou - Th. Fersen
Humeur: Positive
The Nawak Box:

Je te donne la plume, pour que tu écrives. Empty
MessageSujet: Re: Je te donne la plume, pour que tu écrives.   Je te donne la plume, pour que tu écrives. Icon_minitimeDim 20 Juil - 16:26

Merci à vous =).

Ce qu'apportent les insomnies. C'était le titre accrocheur d'un article lu en vitesse sur la sphère internet. Ca m'a plu, et comme je m'ennuyais, je me suis dit "why not ?". De là est sorti ce truc, là, du genre mayonnaise tournée et un peu aigre. Trop de virgules et trop de répétitions. Un narrateur trop jeune, un peu du genre métaphysique des tubes, sauf que métaphysique des tubes n'est pas à comparer avec de la mayonnaise tournée.

Quand j'étais petite, mon insomnie me causait beaucoup de problèmes. Les parents ne sont pas forcément une espèce compréhensive et m'entendre hurler toute la nuit ne les enchantait absolument pas. Pourtant, s'ils avaient eu un dictionnaire suffisement développé pour me comprendre, ils auraient peut-être sû apprécier mes babillages. Peut-être, car les parents sont vraiment une espèce un peu bizarre, du genre compexés mais heureux, ou alors complexés d'être heureux, voir de ne pas l'être, tout dépend des individus.
Les miens étaient du genre complexés de ne pas être aussi heureux que les voisins, ce que je trouvais absolument absurde vu que le seul bonheur des voisins étaient de renverser la poubelle du voisin d'en-face. Et même si une poubelle est souvent remplie de trucs extraordinaires, du genre une poupée décapitée, d'une petite boîte à musique rouillée ou d'un vieux livre déchiré, je n'arrivais pas à comprendre comment monsieur et madame Bertignaux pouvaient apprécier la tête du voisin bien plus que cet étalage de trésors sur le trottoir. C'était là un des grands mystères de l'existence, car monsieur et madame Bertignaux n'étaient pas parents, ou alors peut-être de leur caniche, mais c'est une autre histoire. Pour revenir à nos moutons, le bonheur de monsieur et madame Bertignaux était tellement déprimant que je n'arrivais pas à comprendre comment mes parents pouvaient être complexés à l'idée de ne pas parvenir à atteindre le nirvana heureux si bien atteint par nos charmants voisins (enfin ça c'est d'après eux, personnellement j'avais des doutes).
Mes parents travaillaient durement, c'est ce qu'ils répétaient à longueur de temps, comme s'ils avaient besoin de s'en persuader eux-même. Ils étaient fiers de ce labeur, et je les trouvais pathétiques, à vouloir jouer aux supers-héros. Ils encodaient des chiffres tout autant absurdes que monsieur et madame Bertignaux, et faisaient tout un tralala quand arrivaient la fin du mois, parce que là, il fallait faire le bilan, et même si je savais pas très bien ce que c'était, je le devinais quand même. A voir leurs grandes cernes que ma maman cachait à grand renfort de fond de teint, et que mon papa attribuait à tout et n'importe quoi, ce ne devait pas être un moment très heureux. Peut-être qu'ils faisaient le bilan du bonheur accumulé durant le mois, et puis c'est comme pour les points Weight Watchers, on peut toujours piquer six poins au samedi pour les attribuer au dimanche et boire son verre de vin sans trop se ronger les ongles. Là, mes parents faisaient sûrement le compte, ils encodaient des chiffres comme d'habitude mais avec une mission supplémentaire : s'accorder du bonheur ! Enfin bon, ça restait quand même assez confus. Je préférais donc ne pas trop approfondir la question du bilan.
Une autre grande et mystérieuse interrogation persistait, tout à fait en dehors de parents et de leur recherche du nouveau bonheur. (Oui, les parents sont optimistes, ils aiment se dire qu'ils ont inventé des choses) En été, quand il faisait très chaud, on ne fermait pas les rideaux de ma chambre, pour laisser l'air entrer. C'était un peu ridicule, vu que l'air n'était jamais entré, et je n'avais jamais donc eu l'occasion de discuter avec lui. Et souvent, à travers la vitre sale, je voyais de grands oiseaux un peu bizarres. Ils étaient allongés, du genre ficelle, comme les bonbons qu'on avale sans mâcher. J'essayais souvent d'en attraper, pour les prendre et les aspirer goulûment comme une ficelle au réglisse, mais ça ne marchait jamais. Au mieux, je gobais un peu de poussière et l'affaire s'arrêtait là. Le grand mystère des bonbons au Boeing resterait à jamais non-résolu. Du moins jusqu'à ce que mes parents se décident à acheter le dictionnaire pour me comprendre, mais ça n'avait pas l'air d'être la première de leurs préoccupations. En attendant donc, je m'efforcais d'hurler mes brillantes constatations sur la vie, sur leur vie, sur ma vie, sur le bonheur des voisins et sur le mystère des bonbons Boeing, le tout sans jamais avoir de réponses, si ce n'est un rapide et étouffé "pitié, Marie, pourquoi as-tu fait un gosse aussi bruyant". Le mieux dans l'histoire, c'est que j'avais été parachutée ici avec le dictionnaire qui leur faisait défaut, mais je n'avais pas encore trouvé le bouton "copie" afin de le leur donner. Dommage, on en aurait eu des choses à se dire.
Revenir en haut Aller en bas
http://rocket-to-the-moon.tumblr.com
Nana.
Je fait comme chez moi !
Je fait comme chez moi !
Nana.

Messages : 1775
Âge : 26
Localisation : Lille. (59)
Centres d'intérêt : Essentiellement la musique et le cinéma.

• Profil Express •
Playlist: Clandestino - Manu Chao.
Humeur: Nostalgique
The Nawak Box:

Je te donne la plume, pour que tu écrives. Empty
MessageSujet: Re: Je te donne la plume, pour que tu écrives.   Je te donne la plume, pour que tu écrives. Icon_minitimeDim 20 Juil - 17:36

J'aime ta façon d'écrire. C'est très beau.
Revenir en haut Aller en bas
http://MySpace.com/NanaxGirl
Albion
Je fait comme chez moi !
Je fait comme chez moi !
Albion

Messages : 1620
Âge : 28
Localisation : Down by a chocolate river =)
Centres d'intérêt : La machine à café du lycée et les Messieurs chous qui y attendent en écoutant nos vies.

• Profil Express •
Playlist: If I ever feel better - Phoenix
Humeur: Susceptible
The Nawak Box:

Je te donne la plume, pour que tu écrives. Empty
MessageSujet: Re: Je te donne la plume, pour que tu écrives.   Je te donne la plume, pour que tu écrives. Icon_minitimeJeu 24 Juil - 15:39

(La plus belle ville que t'ait voulu...Louise Attaque <3)

Je savais aps trop comment parler de tes textes, mais j'avais très envie d'en parler, d'abord parce que je te porte (à travers tes mots) une jolie sympathie, et puis surtout parce que parmi tous les textes que l'on peut lire sur ce forum (des bons des plus mauvais) tu es surement la plume, justement, la plus intéressante.

Certes on sent tes modèles, on sent que ton style n'est pas tout à fait forgé, qu'il oscille, quelques faiblesses (qui n'en a pas?), quelques tournures maladroites mais elles se fondent sous ton écriture, douce, simple, fluide, poétique souvent, sincère et surtout fort cynique. Je regarde ton âge. Des dizaines de fois, pour me dire que non ce n'est pas possible autant de maturité et de poésie là comme ça à 14 ans... Ne t'arrétes jamais d'écrire, jamais, tu as quelque chose ça se sent, ici ou dans ton journal intime et c'est un réel bonheur pour moi de te lire. Vraiment. Sincérement.
Revenir en haut Aller en bas
http://what-lenny-did.blogspot.com
Inc'
Moi, une tête connue ?
Moi, une tête connue ?
Inc'

Messages : 472
Âge : 25
Localisation : Sur la route de Madison ='D
Centres d'intérêt : Regarder des film en mageant du chocolat, lire des livres en mangeant du caramel...

• Profil Express •
Playlist: 3T : Alright .
Humeur: Rêveuse
The Nawak Box:

Je te donne la plume, pour que tu écrives. Empty
MessageSujet: Re: Je te donne la plume, pour que tu écrives.   Je te donne la plume, pour que tu écrives. Icon_minitimeSam 13 Sep - 17:28

Je pense un peu comme Albion , j'aime tes textes qui ont une certaine maturité qui rajoute vraiment quelque chose à ton écriture . Tu es douée , voilà je que je pense .
Revenir en haut Aller en bas
Loupiote
Comment ça tu m'connais pas ?!
Comment ça tu m'connais pas ?!
Loupiote

Messages : 995
Âge : 26
Localisation : Belgique
Centres d'intérêt : Chanter la Brabançonne en slovaque.

• Profil Express •
Playlist: Dugenou - Th. Fersen
Humeur: Positive
The Nawak Box:

Je te donne la plume, pour que tu écrives. Empty
MessageSujet: Re: Je te donne la plume, pour que tu écrives.   Je te donne la plume, pour que tu écrives. Icon_minitimeDim 19 Oct - 21:58

Merci =).

Oh pour ce qui va suivre... J'étais d'excellente humeur quand je l'ai écrite, j'avais juste envie de jouer avec les mots. Si jamais vous le lisez, j'aimerais bien que vous critiquiez. Négativement, ou positivement, comme vous voulez. Ou alors j'avance dans le flou, ça me fait un peu peur =).


« Je
croyais avoir touché le fond. Je croyais être enfin arrivée au fond de
la piscine, écrasée par des tonnes de litres d'eau chlorée, et pouvoir
donner un coup de talon sur le sol, jaillir comme un bouchon de liège à
la surface. Mais jamais je ne toucherai le fond de la piscine, et je
m'en rendis compte assez tôt, à l'instant où vous sentez vos poumons
réclamer de l'air, mais où il vous reste encore une bonne minute à
espérer de l'oxygène, avant d'ouvrir la bouche dans un réflexe humain,
et de sentir l'eau glacée pénétrer dans vos poumons. Étrangement, je
n'ai jamais été aussi heureuse que pendant cette minute fatidique,
celle où vous voyez clairement l'Autre monde vous faire un petit signe
de la main, sourire goguenard au coin des lèvres pour vous dire "Hé
fieu, accélère, la soupe refroidit", signe qu'ils n'en ont strictement
rien à foutre de tout ce que vous allez laisser ici, et que vous auriez
bien aimé emmener là-bas. Mais je ne leur en veux pas, ils ne
vieillissent plus, ils ne se font plus mal, ils traînent simplement
leur passé à longueur de journée, faute de pouvoir s'inventer un
présent. »
Revenir en haut Aller en bas
http://rocket-to-the-moon.tumblr.com
Contenu sponsorisé




Je te donne la plume, pour que tu écrives. Empty
MessageSujet: Re: Je te donne la plume, pour que tu écrives.   Je te donne la plume, pour que tu écrives. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Je te donne la plume, pour que tu écrives.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Lady Marshmallow • :: The Hapiness Factory* :: . Graines d'Artistes :: Toi & ta plume-
Sauter vers: