• Lady Marshmallow •

Version n°7 : ft. Mary-Kate Olsen
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon]

Aller en bas 
AuteurMessage
Albion
Je fait comme chez moi !
Je fait comme chez moi !
Albion

Messages : 1620
Âge : 28
Localisation : Down by a chocolate river =)
Centres d'intérêt : La machine à café du lycée et les Messieurs chous qui y attendent en écoutant nos vies.

• Profil Express •
Playlist: If I ever feel better - Phoenix
Humeur: Susceptible
The Nawak Box:

What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Empty
MessageSujet: What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon]   What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Icon_minitimeJeu 16 Oct - 23:56

Pour une raison que j'ignore la frénétique envie d'écrire m'a repris. Au point d'écrire partout, tout le temps. Je commence un roman. Un court roman. Alors pour me booster surement et puis pour partager ça avec d'autres que moi, parce que j'ai vraiment peur de tomber dans le guimauve, alors pour rester dans le juste, je le met ici, pour que vous m'aidiez =)

Chapitre 1

« Je mange des chats à reculons. J’avance avec du riz déséché dans les oreilles » Ce furent ses premiers mots. Enfin. Les premiers que j’entendis sortir de sa bouche. Bleue. A cause du froid. Elle répétait cela, inlassablement. Les yeux dans le vague. Les fesses dans la neige. La main gauche tenant son cou. Je n’ai jamais très bien compris pourquoi elle disait cela. Je dois manquer de culture. Ou alors. Ca ne voulait rien dire. Enfin si, peut-être juste qu’elle était perdue.



J’étais facteur. C’est un métier un peu idiot. Je distribuais tous les jours ce courrier qui changeait la vie de toutes ces personnes cachées derrière leurs boîtes aux lettres. Combien de factures, de derniers envois avant saisi, de ruptures, de mots doux. Pour tous ces gens que je ne connaissais pas. Qui ne me connaissaient pas. Qui n’étaient rien. Rien que des boîtes devant des maisons avec un nom. Moi aussi j’avais un nom, une maison et une boîte aux lettres. Une voiture même et une femme qui partageait ma vie. J’étais un être tout aussi insignifiant. Avec toute ma vie rythmée par l’habitude, le temps dicté par la météo, les goûts dictés par ce drôle de médium posé au milieu du salon, le samedi soir par le devoir conjugal, les visites à mes parents par le repas dominical. De cette époque il ne me reste étrangement que peu de souvenirs, ceux qu’on me raconte, ceux des photos dans l’album de famille. Un peu comme si ces quelques années de ma vie ne furent qu’un songe. Une sorte de sommeil profond. Un entrainement intensif histoire de bien comprendre les besoins primitifs pour pouvoir passer au niveau au dessus. Celui de l’éveil. Celui où un dimanche après de roas-beef de ma mère en allant promener leur chien. Mon chien. Le vieux chien qui avait vécu tellement longtemps qu’il faisait parti des meubles, et qui en somme avait sans doute du voir ces choses que personne ne voit. Les bagarres intérieurs, les pleurs silencieux et tant d’autres événements quotidiens auquels plus personne ne fait jamais attention. Parce que lui n’avait rien d’autre à faire de sa vie. De sa vie de chien. Qui était en somme, plus épanouie que la mienne. A croire que c’est cela la réalité. Un homme, une tombe. Un chien, un tabouret.



Ce chien. Et son vieux réflexe primaire de préférer se soulager dans le champs en haut de la butte que dans le jardin à coté des bégonias m’avaient donc emmener jusqu’à ce jardin. Celui de la maison en haut de la fameuse butte, où quand on était minots mon frère et moi allions jouer au foot. Ne riez pas. Je le sais que même mon enfance fut banale.



Ce n’était pas spécialement une belle femme. Elle avait un drôle de nez et de grands yeux noisettes. C’était tout. Tout ce qu’il y avait à dire d’elle. A croire que son visage la résumait. Aujourd’hui encore c’est tout ce qui me reste en mémoire. Même sa voix je l’ai oublié. Elle était lente, voilà tout. Ce n’était pas une belle femme, pourtant rien ne pouvait me résoudre à la quitter des yeux. Là voir dans cette neige, ne me surprit même pas. Je la contemplais, commençant aussi doucement à grelotter de froid. Le chien s emit à aboyer. Lui aussi avait froid. Elle ne broncha pas à ce bruit, il me sembla qu’elle n’était pas vraiment là et qu’elle n’entendait rien. Même pas ses propres dents claquant l’une contre l’autre comme un signal d’alarme.



Je finis par rentrer chez moi. Que vouliez-vous que je fasse d’autre ?
Revenir en haut Aller en bas
http://what-lenny-did.blogspot.com
Inc'
Moi, une tête connue ?
Moi, une tête connue ?
Inc'

Messages : 472
Âge : 25
Localisation : Sur la route de Madison ='D
Centres d'intérêt : Regarder des film en mageant du chocolat, lire des livres en mangeant du caramel...

• Profil Express •
Playlist: 3T : Alright .
Humeur: Rêveuse
The Nawak Box:

What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Empty
MessageSujet: Re: What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon]   What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Icon_minitimeVen 17 Oct - 3:58

C'est curieux , quand je lis ce texte je vois la scène se dérouler devant mes yeux vraiment nettement , comme dans un film . En tout cas c'est agréable à lire . Bon début ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Lumos*
Modératrice * Ne lutte pas contre le pouvoir xD
Modératrice * Ne lutte pas contre le pouvoir xD
Lumos*

Messages : 1984
Âge : 26
Localisation : Bruxelles
Centres d'intérêt : Emilie Simon, Adam Green, Amélie Poulain et les cuberdons qui jouent du ukulélé.

• Profil Express •
Playlist: Black Lips - Bad Kids
Humeur: Déjantée
The Nawak Box:

What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Empty
MessageSujet: Re: What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon]   What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Icon_minitimeVen 17 Oct - 18:40

ENFIN cette histoire que j'attendais =) Bon hé bien, on accroche, on accroche bien, même si on sait pas encore trop où ça va mener, peut-être même SURTOUT parce qu'on ne sait pas où ça va mener, on a envie de connaitre la suite :-).

_________________
Dans mon nuage de fumée
J’arrive plus trop à m'situer
Dans mon nuage, enfumée
J’y perds, je perds toutes mes clés
Revenir en haut Aller en bas
http://rosehybridedethe.blogspot.com/
Albion
Je fait comme chez moi !
Je fait comme chez moi !
Albion

Messages : 1620
Âge : 28
Localisation : Down by a chocolate river =)
Centres d'intérêt : La machine à café du lycée et les Messieurs chous qui y attendent en écoutant nos vies.

• Profil Express •
Playlist: If I ever feel better - Phoenix
Humeur: Susceptible
The Nawak Box:

What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Empty
MessageSujet: Re: What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon]   What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Icon_minitimeSam 18 Oct - 21:18

Merci beaucoup les filles =) C'ets chouette que tu vois ça clairement Inc j'ai toujours peur d'être la seule à me comprendre =)
Revenir en haut Aller en bas
http://what-lenny-did.blogspot.com
Loupiote
Comment ça tu m'connais pas ?!
Comment ça tu m'connais pas ?!
Loupiote

Messages : 995
Âge : 26
Localisation : Belgique
Centres d'intérêt : Chanter la Brabançonne en slovaque.

• Profil Express •
Playlist: Dugenou - Th. Fersen
Humeur: Positive
The Nawak Box:

What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Empty
MessageSujet: Re: What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon]   What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Icon_minitimeDim 19 Oct - 12:09

Lumos* a écrit:
Bon hé bien, on accroche, on accroche bien, même si on sait pas encore trop où ça va mener, peut-être même SURTOUT parce qu'on ne sait pas où ça va mener, on a envie de connaitre la suite :-).

J'aurais bien aimé te donner un avis un peu plus personnel, mais Lumos elle a tout dit. La suite ? =)
Revenir en haut Aller en bas
http://rocket-to-the-moon.tumblr.com
Albion
Je fait comme chez moi !
Je fait comme chez moi !
Albion

Messages : 1620
Âge : 28
Localisation : Down by a chocolate river =)
Centres d'intérêt : La machine à café du lycée et les Messieurs chous qui y attendent en écoutant nos vies.

• Profil Express •
Playlist: If I ever feel better - Phoenix
Humeur: Susceptible
The Nawak Box:

What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Empty
MessageSujet: Re: What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon]   What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Icon_minitimeJeu 6 Nov - 23:12

=) Voilà la suite, j'ai du mal à me mettre en accord avec mes versions finales à chaque fois alors ça prend du temps (histoire de les réécrire 300 fois pour au final ne changer qu'une virgule=))


Cette image me hanta. Des semaines durant. Je me sentais lache. J’étais lache bien sur d’avoir laissé cette pauvre femme qui n’avait apparement perdu tout sens commun. Je l’avais abandonnée dans la neige. Peut-être était-elle atteinte de troubles psychiques, qu’on la cachait là, qu’elle n’aurait jamais du sortir ? Elle était si peu habillée. J’avais sans aucun doute tué cette femme. Je ne pensais plus qu’à ça, ça et puis ses grands yeux qui étaient restés mornes, qui n’avaient rien vu. Constamment le jardin enneigé surgissait des dédales de mes souvenirs et s ‘imposait à moi. Tant et si bien que ce n’était même plus la culpabilité qui rythmait mes jours mais l’interrogation. Qui est-elle ? Depuis quand des gens vivaient-ils dans la vieille maison en haut de la butte ? Elle avait longtemps appartenu à Madame Bernhardt. C’était une femme sans âge, dont on pouvait lire toute sa vie au dessin de ses rides et qui faisait les meilleurs cookies du village. Son mari était mort pendant la Seconde guerre mondiale. Elle avait eu 2 fils. L’un se suicida à cause du chômage et de Thatcher. L’autre, on ne l’avait jamais vu au village. Elle vivait seule, dans la grande maison en haut de la butte, certaines mégères d’en bas disaient à qui voulait bien les écouter qu’elle était devenue folle et que c’était un de ses petits fils qui venait, parfois, lui apporter à manger. Elle finit par mourir. Il y a peut-être 3 ans. Ou 4. Je ne sais plus. Et puis ça n’intéresse personne. Ca n’a jamais intéressé quelqu’un de toute façon. On ne peux pas médire sur les morts, vous comprenez il faut honorer leurs mémoires.



Je mis pourtant près d’un mois avant de retourner un dimanche chez mes parents, ce qui semblait plaire à mon amie, moins à ma mère qui pensait que c’était à cause de son pudding, qu’elle avait raté la dernière fois. Son pudding avait toujours été infect et depuis plus de 30 ans par un tour de passe-passe qui ne dupait personne, même pas elle, je nourrisais le chien. Puis arriva l’anniversaire de mon père. Il fallu que j’y aille et avec Erin de préférence, même si elle détestait la maison de mon enfance, même si elle ne pouvait supporter mes parents et leur accent sonnant affreusement campagnard. Ce fut donc comme il était à prévoir une journée sans intérêt et maussade, rien ne changeait aux 51 autres dimanches de l’année, seulement ce coup-ci on évitait l’immonde pudding pour un gâteau plein de crème acheté à la petite boulangère, vous savez bien enfin celle qui fricote un peu trop avec le mécanicien qui est marié depuis presque 15 ans avec la nourrice.



Ma mère parlait, parlait toujours trop, racontait la vie de tout le village et racontait ma vie à ce même village. Ca devait être un accord tacite entre mon père et elle, elle avait le droit de parler pour deux à la condition qu’il puisse boire du whiskey tranquillement. Sauf qu’il s’est fait rudement bien avoir par la juvencelle à joues roses il y a 40 ans, parce que depuis sa première crise cardiaque, on entendait même plus les cliquetis des verres à liqueurs, par contre ma mère, qu’est-ce qu’on l’entendait. Pourtant pour une fois, tout le monde se fascina pour se qu’elle racontait. A moins que je ne transpose mon intérêt dans celui des autres, dans tous les cas l’entendre dire que le petit fils de madame Bernhardt s’était installé dans la maison de sa défunte parente avec sa petite amie, une dénommée Clenna qui n’en sortait jamais, en somme une espèce de madame Bernhardt, moins les rides.



« Il doit avoir une passion pour les femmes ermites, ou alors peut-être qu’enfait c’est une émigrée, elle a un nom slave je trouve. Oh peut-être est-ce une resortisante étrangère, une espionne de L’URSS.

- Maman l’URSS n’existe plus depuis 20 ans.

- Oh mais ça doit comme être quelque chose de bizarre, une criminelle, une camée, une folle dingue pour la cloîtrer dans cette vieille maison. En plus la charpente est en ruine, c’est normal, c’était le vieux Turner qui l’avait fait. Ces Turner tous plus incapables de génération en génération et…

- Vous avez dit Clenna ? »



Mon adorable fiancée se réveillait de sa torpeur, les yeux pétillants comme quand elle rentrait du marchand de journaux le Sun sous le bras, ou encore quand je faisais bien mon travail. Un regard comme elle n’en avait jamais, au grand jamais échanger avec ma mère, cette prolétaire bas-de-gamme qui sentait la friture jusque sous les aiselles, et les voilà parti sur une trépidante conversation entre la commère et l’enragée des magazines à sensation, je déplorais encore plus que d’habitude la reconversion de mon père pour le jus d’orange car à cet instant j’aurais vraiment eu besoin de plus fort qu’un menthe à l’eau.


« Mais le Sun de la semaine dernière était catégorique : elle est retournée en France, sa famille avait peur qu’elle refasse une overdose.

- Oh ces filles de musiciens tout juste des ornements, des chandeliers que l’on astique et auquel on rajoute des bougies quand la pitié survient.

- Madame Connell vous voilà bien osée.»


Elles se mirent à rire. Je pris la porte. Je n’y tenais plus. Non. Vraiment. Je n’y tenais plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://what-lenny-did.blogspot.com
Lumos*
Modératrice * Ne lutte pas contre le pouvoir xD
Modératrice * Ne lutte pas contre le pouvoir xD
Lumos*

Messages : 1984
Âge : 26
Localisation : Bruxelles
Centres d'intérêt : Emilie Simon, Adam Green, Amélie Poulain et les cuberdons qui jouent du ukulélé.

• Profil Express •
Playlist: Black Lips - Bad Kids
Humeur: Déjantée
The Nawak Box:

What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Empty
MessageSujet: Re: What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon]   What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Icon_minitimeJeu 6 Nov - 23:36

Oh c'est trop cool tantôt je suis passée par cette partie et je me suis fait la réflexion qu'on attendait toujours cette suite et puis voilà que tu la postes. S'il suffit d'y penser...

Enfin BREF, je sais pas trop ce que je viens raconter ici (je voulais surtout te parler du truc de j'y-pense-et-ça-se-passe). C'est bien cool cette histoire, ça me plait fort bien. Je suis sûrement pas très critique mais j'aime beaucoup, voilà, je sais pas quoi dire. =)

_________________
Dans mon nuage de fumée
J’arrive plus trop à m'situer
Dans mon nuage, enfumée
J’y perds, je perds toutes mes clés
Revenir en haut Aller en bas
http://rosehybridedethe.blogspot.com/
Inc'
Moi, une tête connue ?
Moi, une tête connue ?
Inc'

Messages : 472
Âge : 25
Localisation : Sur la route de Madison ='D
Centres d'intérêt : Regarder des film en mageant du chocolat, lire des livres en mangeant du caramel...

• Profil Express •
Playlist: 3T : Alright .
Humeur: Rêveuse
The Nawak Box:

What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Empty
MessageSujet: Re: What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon]   What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Icon_minitimeVen 7 Nov - 0:40

Donc cette Clenna c'était la fille au drôle de nez au yeux noisettes ? C'est bien ça ou je suis carrément à côté ? Je suis désolé , je suis un peu crevée x') . Dans le sens où je suis peut-être passée à côté de l'histoire on va pas dire que j'ai compris cela dit c'est toujours très agréable , et j'aime beaucoup la fin =) .¨Plus on en a plus on en redemande . Pour l'instant tu tiens bien ta ligne directive !
Je demande une suite ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Albion
Je fait comme chez moi !
Je fait comme chez moi !
Albion

Messages : 1620
Âge : 28
Localisation : Down by a chocolate river =)
Centres d'intérêt : La machine à café du lycée et les Messieurs chous qui y attendent en écoutant nos vies.

• Profil Express •
Playlist: If I ever feel better - Phoenix
Humeur: Susceptible
The Nawak Box:

What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Empty
MessageSujet: Re: What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon]   What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Icon_minitimeVen 7 Nov - 21:21

Voui Clenna c'est la femme dans la neige=) Mais enfin je me doute que je ne suis aps follement clair parfais et puis quand Clenna va se mettre à ouvrir la bouche ça sera plus vraiment clair du tout enfait, donc c'ets chouette si tu me poses des questions ça me permettra de pas rentrer dans du flou artistique compréhensible que par moi-même =)

Merci beaucoup sinon=) (a toi aussi évidemment chère Lum' [Oh tu sais ce qui serait cool maintenant qu'on t'a découvert ce super don c'est que tu penses très fort que quand ya écrit "Adam green+ Special Guests" sur mon billet ça veut dire Carl et lui pour What a Waster tu vois =D])
Revenir en haut Aller en bas
http://what-lenny-did.blogspot.com
Contenu sponsorisé




What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Empty
MessageSujet: Re: What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon]   What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
What a Waster[Je ne sais pas donner de titre de toute façon]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Lady Marshmallow • :: The Hapiness Factory* :: . Graines d'Artistes :: Toi & ta plume-
Sauter vers: